peınture sur eau

Impression instantanée sur bois, papier ou pıerre

un regard nouveau sur une technıque dU x Ème sıecle

avec l'ınstant et la matıere

organıque

L’art de peindre sur l’eau

cœur de sa recherche artistique et académique

Dans ses recherches personnelles, Gözde Juliette propose un regard nouveau sur une technique traditionnelle de peinture sur l’eau du Xème siècle et inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO en 2014 : l’Ebru. Elle nous invite à un voyage onirique de l’éphémère à l’éternel, déposant des gouttes de pigments aux couleurs vives et aux mouvements souples à la surface lisse et tranquille de ses bassins. Les formes qu’elle peint sont changeantes, dynamiques. Ebru ne signifie-t-il pas « nuage » en turc ? Seule une planche de bois, un morceau de tissu ou une feuille de papier, peut venir, à l’issue du voyage, figer pour l’éternité leurs mouvements ininterrompus et imprévisibles.

Cette façon de déposer la peinture au goutte-à-goutte à la surface de l’eau lui permet de remplacer son pinceau par la gravité ; le mouvement des couleurs suit les contours du champ gravitationnel terrestre, car le récipient contenant l'eau est placé directement sur la surface de la Terre – ce qui, selon la Théorie Générale de la Relativité d'Einstein, résulte de la courbe de l'espace, déformé par la masse de la planète.

Depuis des siècles, les sociétés anciennes du Moyen-Orient utilisaient cette technique comme outil d'intégration sociale lors de réunions de société et de rituels, car elle offre la possibilité de créer une belle peinture en faisant participer beaucoup de monde en un temps considérablement réduit, dans une atmosphère de convivialité généralement accompagnée de musique et de danse.

​Gözde aime aussi partager sa passion de l’Ebru, art de l’instant par excellence, à l’occasion de performances avec des artistes issus du spectacle vivant (musique, théâtre, danse par exemple). 

 

L’intention artistique de Gözde est de créer un style contemporain, innovant et abstrait des peintures Ebru.

Peinture sur eau Impression sur bois

sur le thème “terre” et  "mer”

Ci-dessus, quelques travaux choisis sur le thème “terre” ou “terre et mer.  Peinture sur eau et imprimée sur bois avec couleurs naturelles. Les dimensions des tableaux varient entre 40cmx40cm et 50cmx70cm.

C'est une technique d'art rituel nomade qui est particulièrement populaire en Asie centrale ​et qui est basée sur l'utilisation de couleurs uniquement organiques et de l'eau. Lors de la création du tableau, la peinture est déposée au goutte-à-goutte ou au pinceau sur l'eau, où elle flotte en formant des motifs bigarrés. Un ensemble unique d’outils est utilisé, comme des pinceaux en crin de cheval et en bois de rose. L'eau dense s'épaissit grâce à la gomme adragante, et les couleurs sont extraites de roches colorées et de terre, qui contiennent des métaux oxydés ou des pigments organiques qui ne se dissolvent pas dans l'eau. Après avoir réalisé le dessin sur l'eau, on peut imprimer le dessin instantanément sur n'importe quel support naturel comme du papier, du tissu, de la pierre, de la céramique ou encore des feuilles.

performance improviséE

peındre sur l'eau,  sculpter des sons...

Improvisations visuelles et musicales a partir de textes philosophiques sur la notion de “topie”. (T.More, G.Bachelard, M. Foucault, Galilée…)

Premières Expositions en Suède

PeintureS SUR BOIS et sculptureS EN bois

Que ce soit en peinture, en sculpture ou dans le domaine de l’installation artistique, Gözde met au centre de ses créations la matière organique. Dès que cela lui est possible, elle sculpte à partir de matériaux naturels et préfère éviter l’utilisation des teintes chimiques : elle crée ses propres pigments de couleurs en utilisant des éléments naturels comme des pelures d’oignons, de betterave, des noix ou encore des feuilles d’arbre. Dès ses toutes premières oeuvres et son exposition “Anxiety for meaning” à Uppsala en 2011, ces préoccupations sont au coeur de ses créations et la guident toujours aujourd’hui.

Ci-après, quelques travaux choisis des expositions "anxiety for meaning",  2011, Uppsala, Suède et "Travel for the number not yet promised”, novembre 2015, Tranås, Suède