BIO

Gözde Juliette est une artiste plasticienne franco-turque, née en 1982 en Turquie. Artiste visuelle aux facettes multiples, elle jongle entre la peinture, la sculpture et les installations monumentales, la scénographie et la performance dans le cadre du spectacle vivant. Son parcours académique est atypique. Née en Turquie, elle y fait des études d’économie puis change de voie et obtient un Master en arts à l'Université de Bogazici, à Istanbul, se focalisant notamment sur l'étude des politiques culturelles comme élément fédérateur et mécanisme d'intégration en Europe. Grâce à une bourse accordée par l'Institut d'Etudes Suédoises, décernée conjointement par les universités d'Uppsala (Suède) et de Strasbourg (France), elle suit et obtient ensuite un double Master en Euroculture, s’intéressant plus particulièrement à l’art contemporain et focalisant son mémoire sur l’histoire de la biennale d'Istanbul de 1987 à 2013.

 

Début 2015, grâce au travail de recherche effectué pendant son mémoire et sa pratique artistique, elle a été invitée par le directeur de la 14ème biennale d'Istanbul, Bige Örer, à assister l'artiste argentin renommé Adrian Villar Rojas pour l’installation qu’il réalisait alors : « The Most Beautiful of all Mothers ». Ce moment charnière dans son parcours a marqué le début d’une collaboration fructueuse qui a duré plus de 4 ans. Jusqu’en 2019, elle participe pour lui à de nombreux projets d’installations de sculptures monumentales in situ. Conçues pour modifier la perception de l'espace, ces installations questionnent l’idée d’anthropocène et de fin de l'art. Durant ces quatre années, elle a collaboré avec les galeries Marian Goodman Gallery, New York et Kurimanzutto, Mexico City.

 

Depuis 2018 elle travaille pour la compagnie Alkinoos, dans le cadre d'un spectacle transdisciplinaire racontant l'histoire de Calypso accueillant Ulysse sur son île.  Elle y travaille en tant qu'artiste plasticienne, ayant réalisé toute la scénographie, et livre également une performance live d'arts plastiques (sculpture et installations). Elle fait aussi partie d'un groupe appelé Ut.H2O.Pi (Utopie), effectuant des improvisations « musique et peinture » accompagnées de textes philosophiques abordant la notion d'«Utopie».

 

Actuellement, elle poursuit une recherche académique, en complément de sa production artistique, sur l’art de la peinture sur eau avec le Master de Création Artistique, Recherche et Pratiques du Monde de l’Art (CAR-MA) à l'Université Toulouse II - Jean Jaurès, Toulouse, France.